DESCARTES AU PANTHEON
DESCARTES AU PANTHEON

Representations A PARIS

Musée du Louvre

 

Avant de pénétrer dans le musée, on peut voir une statue de Descartes en pied au premier étage du palais, du côté de l'aile Daru (faisant face au nord nord est). Elle fait partie de la série des Hommes Illustres, série de 86 statues qui décorent les ailes de la cour Napoléon. Ces statues en ronde-bosse ont été placées entre 1853 et 1857 sur la balustrade du premier étage par Hector-Martin Lefuel, chargé par Napoléon III des travaux du Louvre. Avec la volonté de donner de la France de l’empire, l’image d’un pays pacifique, le choix des personnages historiques (ils devaient être célèbres avant le XIXè siècle) se porta surtout sur des hommes de lettres (25 statues), des artistes (18 statues) et des hommes de sciences (11 statues). Les personnages semblent avoir été répartis au hasard: Descartes se retrouve ainsi entre Jacques Lemercier (1585-1654), architecte entre autres de la Chapelle de la Sorbonne et d'une partie du Louvre, et Ambroise Paré (1510-1590). La statue de Descartes a été réalisée par Gabriel Joseph Garraud en 1857. Vêtu d'une longue cape, Descartes tient une sorte d'instrument d'écriture dans la main droite et des feuillets dans la main gauche.

L'autre oeuvre commandée à Garraud représentant Jean Goujon a été refusée par Lefuel. Son Descartes ne semble pas non plus inoubliable mais il s'agit de la seule statue en extérieur de Descartes à Paris.

Il existe peu de portaits de Descartes. Le plus connu et, sans doute le meilleur, est celui qui figure au Louvre. Accroché dans la section Hollande, première moitié du XVIIe siècle, il s'agit d'une copie d'après Franz Hals, l'original perdu ayant été peint en 1649.

En septembre 2015, l'accrochage du tableau avait changé: toujours dans la même salle mais désormais à hauteur d'homme. Bien qu'à contre-jour, le nouvel accrochage permet de distinguer tous les détails réalistes du portrait comme quelques poils épars sur le visage de Descartes.

Le musée du Louvre possède également un portrait présumé de Descartes par Sébastien Bourdon (1616-1671) dont on ne sait s'il a été réalisé durant un séjour en France du philosophe ou après sa mort. Cette oeuvre de 88cmx71cm acquise en 1848 est actuellement dans les réserves.

Enfin, une statue en biscuit de porcelaine dure a été réalisée par la Manufacture Royale de Porcelaine de Sèvres en 1783. Représentant le philosophe appuyé contre une colonne et haute de 46,5cm, c'est une réduction du marbre d'Augustin Pajou (1730-1809) aujourd'hui visible à l'Institut de France. Présentée au salon de 1777 , cette oeuvre appartient à la série des "Hommes Illustres de la France" (dit aussi "Grands Hommes de la France"). Cette porcelaine n'est actuellement pas visible.

Musée de l'homme

 

Le Musée de l'homme installé depuis 1938 dans l'aile Passy du Palais de Chaillot, a été réouvert au public le 17 novembre 2015 après plus de 6 ans de fermeture pour rénovation. Quel sort allait être réservé au crâne de Descartes conservé depuis 1821 par le Museum national d'histoire naturelle?

 

Hélas, si le crâne est bien visible, il est exposé entre un squelette de chimpanzé et une sculpture d'orang-outan. Est-ce pour le punir d'avoir conçu "la nature comme une machine à la structure mesurable à la différence de Dieu et de l'âme humaine" ainsi que l'indique le cartel?

 

Pour des raisons éthiques, le Musée n'expose plus de reste humain dont l'identité soit connue. Le crâne de Descartes constitue donc la seule exception.

Le crâne est recouverte de nombreuses inscriptions parmi lesquelles figurent les signatures et les marques des différents propriétaires. Sur le dessus, figure un poème en latin en écriture cursive:

"Parvula Cartesii fuit haec calvaria magni,

exuvias reliquas gallica busta tegunt;

sed laus ingenii toto diffunditur orbe

mistaque coelicolis mens pia semper ovat."

 

Ce poème qui aurait été écrit par M. Sven Hof, directeur d'école de la ville de Skara peut se traduire de la façon suivante:

"Ce petit crâne fut celui du grand Cartesius

Des sépultures en France recouvrent le reste de sa dépouille

Mais la louange de son génie se diffuse sur tout le globe

Et son esprit sacré se réjouit sans cesse parmi les dieux"

Hôtel de Ville de Paris

 

Le Salon des Arcades de l’Hôtel de Ville de Paris situé au deuxième étage et donnant sur le quai de l’Hôtel de Ville se compose en réalité de trois salons : de l’est vers l’ouest le salon des Sciences, le salon des Arts et le salon des Lettres séparés par des arcades ouvertes. Ces salons qui célèbrent le rayonnement de Paris ont été réalisés par quarante cinq peintres parmi les plus réputés de la fin du XIXème siècle. Le salon des Lettres honore les grandes figures de la littérature nationale : Molière, Michelet, Victor Hugo et Descartes peints en médaillon par Marie Forget, peintre du XIXème siècle.

Université de Paris

 

Descartes serait sans doute particulièrement fier de la reconnaissance exprimée par l'Université de Paris.

C'est tout d'abord l'Université de Paris V créée en 1971 à la suite de la réforme de l'Université de Paris qui décide de prendre son nom. Elle a choisi de se placer sous le patronage de Descartes car, selon son site web, "[sa] démarche scientifique véritablement moderne, englobant toutes les connaissances humaines, s’adaptait admirablement à une université pluridisciplinaire."

 

La Sorbonne lui rend également plusieurs hommages. Dans le projet de nouvelle Sorbonne mené à la fin du XIXème siècle par Henri-Paul Nénot, un des deux amphithéâtres qui donnent sur la grande cour d'honneur jouxtant la chapelle prend en effet le nom d'amphi Descartes (voir ci-contre le plan figurant sur le mur de la Galerie des Lettres).

Dans le grand amphithéâtre, se trouve une statue monumentale de Descartes réalisée par Jules Coutan (1848 - 1939), membre de l'Académie des Beaux Arts. Cinq autres niches accueillent les statues de Robert de Sorbon, fondateur du collège de Sorbonne au XIIIème siècle, Lavoisier, Rollin, recteur de l'université de Paris de 1694 à 1720, Pascal et Richelieu qui après y avoir été élève, devint proviseur du collège de la Sorbonne en 1622. Descartes en costume d'époque est assis dans un fauteuil, le pied posé sur deux ouvrages dont l'un représente le Discours de la Méthode. Un compas et une sphère étoilée reposent sur le volume supérieur.

Dans l'amphithéâtre Liard (ancienne salle des Doctorats), au milieu d'un décor de boiseries sculpté par Eugène Legrain (1837-1915), Descartes est peint dans un médaillon (cf. ci-dessus) réalisé par François Schommer (1850-1935), peintre académique et membre de l'Institut. Cinq autres médaillons figurent dans cette salle: Corneille, Molière, Pascal, Bossuet, et Racine sous l'oeil du cardinal de Richelieu dont le portrait surplombe l'estrade de l'amphithéâtre. Il est curieux de noter que les écrivains apparaissent de la gauche vers la droite suivant l'ordre chronologique de leur date de naissance (de Corneille, né en 1606 à Racine né en 1639) alors que Descartes, le plus vieux d'entre eux, figure entre Bossuet et Racine.

Château de Versailles

 

Le château de Versailles abrite plusieurs représentations de Descartes. Dans l'aile du Midi, au premier étage (Galerie n°139), se trouve un buste du philosophe réalisé par Joseph Sylvestre Brun (1792-1854) en 1838 d'après l'oeuvre qui se trouve à la bibliothèque Sainte Geneviève. La sculture dans un style réaliste représente Descartes la tête tournée vers la droite.

 

La Notice Historique des Peintures et des Sculptures du Palais de Versailles publié en 1839 signale également la présence d'un médaillon en terre cuite dans le rez-de-chaussée de la partie centrale ainsi qu'une statue d'après Augustin Pajou dans le vestibule des Amiraux, situé au rez-de-chaussée de la partie centrale.

Ecole Normale Supérieure de Paris

 

Le bâtiment historique de l'École au 45, rue d'Ulm est construit en carré autour d'une cour, la « Cour aux Ernests », Tout autour à hauteur du 1er étage, se trouvent les bustes de quarante grands hommes français qui se sont illustrés dans des disciplines enseignées à l'école

 

Le buste en marbre de "Descartes" a été réalisé par le sculpteur Clémens Boryczewski. Il a été exposé au salon de 1873 organisé par le Ministère de l'Instruction publique, des Cultes et des Beaux-Arts (Direction des Beaux-Arts), au Palais des Champs-Elysées à Paris avant d'être installé sur le mur est de la cour entre Pascal et Cuvier.

Bibliothèque Nationale de France

 

Après avoir réalisé la Bibliothèque Sainte Geneviève, Henri Labrouste (1801 -1875) travaille sur l'agrandissement de la Bibliothèque impériale d'alors entre 1854 et 1875. Il adopte pour la grande salle de lecture réalisée entre 1861 et 1868 un plan carré prolongé au sud par un hémicycle. Seize colonnes de fonte supportent neuf coupoles revêtues de panneaux de faïence et percées d'oculi. Trente-six médaillons en biscuit de Sèvres représentant des hommes de lettres de plusieurs pays ornent le pourtour de la salle. Le médaillon représentant le profil gauche de Descartes a été réalisé par Hubert Lavigne (1818 - 1882), prix de Rome en 1843.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© LES AMIS DE RENE DESCARTES